FÊTE DE LA MUSIQUE : THE SHOW MUST GO ON !

FÊTE DE LA MUSIQUE : THE SHOW MUST GO ON !

Le 21 Juin 2020, la culture est sortie de sa quarantaine. En effet, à l’occasion de la 39ème édition de la Fête de la Musique, nos AICOMiens ont pu faire leur retour sur scène. 

Fête de la Musique 2020 – Le Choeur de l’AICOM sur la scène de la cour d’honneur de la Mairie du 9ème. Photo : Géraldine Rivière
UN SPECTACLE AUX CONDITIONS INEDITES…

Avec enthousiasme, plaisir et émotion les AICOMiens ont célébré la Fête de la Musique ce Dimanche 21 Juin. Suite à l’invitation de Madame Le Maire Delphine BÜRKLI, nos étudiants ont pu revisiter les grands succès de la comédie musicale sur la scène de la Cour d’Honneur de la Mairie du 9ème arrondissement de Paris. Le spectacle s’est déroulé dans un contexte complètement inédit en raison des consignes sanitaires actuelles. Les répétitions se sont déroulées dans le strict respect des gestes barrières. Difficiles pour nos jeunes artistes de créer un concert dans de telles circonstances ! Néanmoins, le spectacle doit continuer, et nos élèves ont répondu présents pour cet événement. Sous la direction de Lionel LOSADA, directeur musical de l’AICOM, les quarante choristes ont relevé le défi après plusieurs heures de répétitions. 

JUSTE UN INSTANT BROADWAY !

Et le spectacle a débuté sur un air de “Wilkommen” de la comédie musicale Cabaret, sous le regard de Madame Le Maire, et de Pierre-Yves Duchesne, notre fondateur. Ensuite, pendant 40 minutes, les étudiants ont enchaîné les plus grands succès du répertoire. Des Misérables, au Roi Lion en passant par Mamma Mia, c’est devant un public à jauge limitée que les AICOMiens ont fait résonner la Cour d’Honneur. Afin de permettre au plus grand nombre de suivre cet événement, la prestation des élèves était diffusée en direct sur les réseaux sociaux suivie par près de 500 personnes en direct ! Pour conclure le show, Pierre-Yves Duchesne a rejoint ses étudiants sur scène pour interpréter « Le Grand Jour », le final des Misérables qui s’inscrivait dans le contexte ; un moment d’émotion mais aussi de pure joie pour les artistes qui, ce week-end, ont retrouvé la scène qui leur avait tant manquée. 

Ce spectacle restera gravé dans la mémoire de nos étudiants et prouve, comme le dit si bien notre directrice Claire Jomard, « Que la contrainte n’est pas un frein à la créativité ».