Gaël Rouxel

Gaël Rouxel débute l’apprentissage du piano au Conservatoire de Rennes où il obtient à treize ans son Diplôme d’Etudes Musicales (D.E.M) de piano et de musique de chambre. Deux ans plus tard, il est admis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de Jacques Rouvier. Entre 2011 et 2015, Gaël Rouxel se distingue lors de concours internationaux. Il est notamment lauréat du Concours international de piano de Brest (2e prix), Concours national de Chatou (1er prix), Concours international Cécile Edel-Latos (2e prix avec une distinction pour la meilleure interprétation d’une oeuvre de Franz Liszt), Concours international de Sète (3e prix)… 

 

Parallèlement à sa carrière d’interprète, il développe un goût croissant pour la pédagogie. Après avoir obtenu son Diplôme d’Etat (D.E), il prépare actuellement son Certificat d’Aptitude (C.A) au CNSM de Paris tout en travaillant comme professeur au Conservatoire de Gennevilliers. 

 

Pianiste éclectique et curieux, son répertoire s’étend de la musique classique à la musique contemporaine. En 2011, il interprète notamment le Pierrot Lunaire d’Arnold Schönberg sous la baguette de Jean Roudon et participe en 2013 à la création de Trame 11 de Martin Matalon. Il est également passionné par les répertoires de comédie musicale et de jazz qu’il découvre en travaillant comme pianiste-accompagnateur et chef de choeur pour des troupes d’opérettes. Passionné par la scène, Gaël pratique depuis longtemps la magie et se produit souvent lors de spectacles de close-up (magie de proximité). 

 

Musicien versatile, Gaël est aussi un fervent amateur de musique électronique. Il compose d’ailleurs ses propres titres depuis plusieurs années. En 2016, il gagne notamment le concours « Ludwig van… » organisé par la Philharmonie de Paris. A cette occasion, sa composition est diffusée pendant toute la durée de l’exposition.

Gael Rouxel