Johanna Boyé, professeure de théâtre

Johanna Boyé se forme d’abord chez Véronique Nordey, puis aux Ateliers du Sudden.

En 2013, elle est doublement lauréate du concours de mise en scène : Prix/Théâtre 13 (Prix du jury et Prix du public) avec la pièce Le Cas de la famille Coleman de C. Tolcachir.

Parallèlement, elle répond à des commandes de mises en scène et d’Opéras: Le Mirage des Forains pour l’Académie Fratellini, Le Couronnement de Poppée pour le Théâtre de Bordeaux, et Traviata pour le Théâtre des Variétés.

En 2016, elle met en scène La Dame de chez Maxim, de G. Feydeau (Festival Off d’Avignon, Théâtre 13, Théâtre Rive Gauche) et obtient trois nominations aux Molières 2017(meilleur spectacle musical, révélation féminine et meilleure actrice dans un second rôle).

En 2018, elle met en scène Virginie Hocq et Zinedine Soualem au Théâtre Tristan-Bernard dans C’était quand la dernière fois ? puis Est ce que j’ai une gueule d’Arletty ? d’Éric Bu au Théâtre du Petit Montparnasse. Ce spectacle remporte 2 Molières (meilleur spectacle musical et révélation féminine, lors des Molières 2020).

Au cours de la saison 2019-2020, elle met en scène Les Filles aux mains jaunes de Michel Bellier, repris au Théâtre Rive Gauche en 2021, le dernier seule en scène de Virginie Hocq, à Bruxelles et au Théâtre Tristan Bernard (2020-2021) et la pièce phénomène d’Eric Emmanuel Schmitt, Le Visiteur, à l’affiche au Théâtre Rive Gauche dès septembre 2021.

Actuellement, Johanna Boyé travaille sur l’adaptation à la scène du roman à succès L’invention de nos vies, de Karine Tuil, qui se créera au Théâtre Rive Gauche.